Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune ne considère pas la position de son pays sur le Sahara occidental comme une source de rupture et de tension entre le Maroc et l’Algérie.

Dans une interview diffusée dimanche à la télévision algérienne, Tebboune a fait des déclarations contradictoires sur les relations Maroc-Algérie, affirmant qu’Alger n’avait aucun problème avec Rabat.

«Le peuple algérien aime le peuple marocain et les marocains aiment les Algériens», a-t-il affirmé. Il a fait valoir que l’Algérie n’avait pas d’hostilités contre le Maroc, affirmant que Rabat pourrait être responsable du désaccord perçu entre les deux voisins. «Si au Maroc ils pensent qu’il y a un problème, qu’ils viennent le dire.»

Pour Tebboune, le Sahara occidental ne doit pas être la cause d’un conflit diplomatique entre Rabat et Alger.

Il a affirmé que la question du Sahara occidental était une question de «décolonisation», arguant que le conflit avait été classé comme tel en 1989 lors d’une réunion entre l’ancien président algérien Chadli Bendjedid, le roi Hassan II et le roi Fahd d’Arabie saoudite.

Lorsque feu le roi Hassan II et feu le roi saoudien Fahd sont venus en Algérie pour rencontrer Benjdid, les trois dirigeants ont convenu que la question devrait être soumise à l’ONU, sans affecter les relations fraternelles, a-t-il expliqué.

Selon le président algérien, le fait que son pays considère le Sahara occidental comme une question de décolonisation et soutienne le mouvement séparatiste de la région ne doit pas entacher ses relations avec Rabat.

Pour Rabat, cependant, soutenir les revendications d’indépendance du Front Polisario sur le Sahara occidental porte atteinte de manière flagrante et insupportable à l’intégrité territoriale du Maroc.

Le conflit du Sahara occidental fait partie des priorités absolues du Maroc et le pays d’Afrique du Nord mobilise sa diplomatie pour défendre sa souveraineté sur la région.

Cependant, le gouvernement algérien a constamment ignoré les appels du Maroc à un dialogue fraternel sur la question et d’autres préoccupations communes. Les régimes algériens successifs se sont engagés à soutenir le Front Polisario dans ses ambitions d’État.

L’État algérien héberge, finance et arme également le Front Polisario dans les camps de Tindouf, où des milliers de Sahraouis souffrent de malnutrition, de pénurie d’eau et sont désormais négligés au milieu de la crise de la pandémie COVID-19.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!