Nouvelle étude : Moins de la moitié des Canadiens sont disposés à déménager pour améliorer leurs chances d’avoir un bon emploi, fait qui peut être, explique pourquoi les entreprises sont intéressées par les travailleurs étrangers temporaires.

Ipsos Reid, la maison de sondage, a demandé à plus de 2000 Canadiens, s’ils seraient intéressés par un déménagement à l’intérieur de leur province pour un bon emploi ou dans d’autres parties du pays .

10 % seulement des personnes ayant répondu au sondage, conduit pour le conseil canadien de mutation d’employés(CERC), ont manifesté le désir de déménager, alors qu’un tiers a évoqué qu’il pourrait être convaincu par un bon emploi et des mesures d’incitation adéquates.

Stephen Cryns, le dirigeant du Conseil, considère que ces résultats sont alarmants, et attirent l’attention vers certains défis auxquels sont confrontées les entreprises qui cherchent à attirer des travailleurs hautement qualifiés.

M. Cryne trouve que cette étude est une preuve qui confirme qu’il y a encore des efforts à faire pour la promotion des avantages des mobilités de la main d’œuvre au Canada.

Les personnes ayant répondues favorablement au déménagement dans une autre partie du pays, ont cité parmi les mesures, qu’elles trouvent la plus incitative, l’augmentation de 20% de la rémunération, et la prise en charge de tous les frais de déménagement par l’employeur.

Plus de la moitié des répondants au sondage, ont également cité que les gouvernements pourraient jouer un rôle en accordant aux employeurs la possibilité d’octroyer une allocation non imposable valable jusqu’à six mois leur permettant de s’installer dans leur nouvelle demeure.

Près de la moitié ont aussi confirmé que les employeurs devraient autoriser l’octroi de prêts non imposables , sans intérêt, pouvant atteindre 100 000 $ pour l’achat d’une maison dans leur nouveau milieu .

La précision de ce sondage est considérée à 2,5 points de pourcentage.

Le rapport de 2013 de Statistique Canada et la banque de données « Haver Analytics », démontre une baisse constante du pourcentage des canadiens ayant déménagés d’une province à une autre, en passant de 1.5% en 1997 à mois de 1.0% en 2012.

L’organisation de coopération et de développement économique (OCDE) conseil donc au Canda de réduire les freins et obstacles à la mobilité.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!