Le gouvernement algérien a annoncé un amendement juridique qui permet aux enfants de filiation inconnue de savoir qui est leur tuteur s’ils le souhaitent.

Cela fait suite à l’amendement introduit par le Premier ministre algérien Abdelaziz Jarad à un décret publié en 1971 concernant le changement de nom.

La décision, publiée au quarante-septième article du journal officiel, stipule que toute personne qui souhaite changer de nom de famille pour quelque raison que ce soit doit introduire une demande auprès du procureur de la République, soit au domicile, soit au domicile de l’enfant. naissance. La personne qui devient le tuteur de l’enfant peut donner son nom à l’enfant adopté ou changer son nom de famille.

Lorsque la mère de l’enfant est connue et vivante, la demande de changement de nom de famille de l’enfant doit avoir son approbation officielle. Si ce consentement n’est pas donné par la mère, le juge en chef peut tout de même accorder l’autorisation de donner à l’enfant adopté le nom du père tuteur.

Toutefois, l’autorisation de changer le nom de l’enfant exige que le père tuteur s’engage à s’efforcer de contacter la mère, sans succès.

La question des enfants de filiation inconnue a été discutée dans d’autres pays du Maghreb, compte tenu de l’effet psychologique négatif sur ceux qui ne savent pas qui sont leurs parents et peuvent être victimes d’intimidation en raison de leur nom de famille.

Les militants des droits de l’homme pensent que donner aux enfants un nom de famille peut aider, car ils auraient alors un statut légal de fils et de filles et subiraient moins de discrimination.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!