Un tribunal allemand a décidé de refuser la citoyenneté à un musulman d’origine libanaise qui refusait de serrer la main d’une femme fonctionnaire. Deutsche Welle a rapporté le 17 octobre que l’homme, âgé de 40 ans, avait émigré du Liban en Allemagne en 2002.

Le média a déclaré que l’homme refusait de serrer la main des femmes pour «des raisons religieuses».

Le tribunal administratif du Bade-Wurtemberg (VGH) a fait valoir que quelqu’un qui refuse une poignée de main en raison d’une «conception fondamentaliste de la culture et des valeurs», car il considère les femmes comme un «danger de tentation sexuelle», est un signe de rejet de «l’intégration dans Conditions de vie allemandes. »

Le médecin libanais a étudié la médecine en Allemagne et devenu maintenant médecin senior.

Le citoyen libanais a demandé la citoyenneté allemande par naturalisation en 2012, a rapporté DW.

Le citoyen libanais a signé un document de fidélité à la constitution du pays pour et contre l’extrémisme et a reçu «le meilleur score possible» au test de naturalisation.

Le citoyen libanais a refusé de serrer la main d’une fonctionnaire lorsqu’elle a tenté de lui remettre le certificat de naturalisation en 2015, a déclaré DW.

La femme a retenu le certificat et a rejeté sa demande. L’homme s’est défendu en disant qu’il avait fait le vœu à sa femme de ne pas serrer la main d’une autre femme.

Le tribunal administratif de Stuttgart a rejeté sa requête contre la décision et il a interjeté appel auprès du VGH.

VGH considérait une poignée de main comme «profondément enracinée dans la vie sociale, culturelle et juridique, qui façonne la façon dont nous vivons ensemble». Cependant, en raison de «l’importance fondamentale» du cas de l’homme musulman, VGH a déclaré samedi qu’il pouvait faire appel de la décision relative à la citoyenneté devant le tribunal fédéral allemand.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!