Un nouveau sondage réalisé par Léger et l’Association d’études canadiennes (ACS) montre que si les gens sont généralement plus optimistes quant à l’état de la pandémie au Québec, il y a un fossé dans les attitudes entre les francophones et les non-francophones.

«Avec des inquiétudes concernant le déploiement du vaccin et des niveaux de cas réduits mais soutenus» début février, l’ACS dit que «le niveau d’inquiétude concernant l’impact du virus était assez élevé».

À l’époque, «la grande majorité des Canadiens interrogés [soutenaient] que nous étions dans la pire période de la crise ou que le pire était encore à venir».

Cependant, au fur et à mesure que le mois avançait et que de plus en plus de doses étaient distribuées, les sondeurs ont noté que cette préoccupation commençait à s’estomper.

Au Québec, il y a eu «un bond de 15 points dans le pourcentage disant que le pire de la crise était derrière nous», dit l’AEC.

Le dernier sondage a révélé que les Québécois étaient les «plus susceptibles» d’avoir une opinion optimiste, tandis que les Britanno-Colombiens et les Ontariens étaient les «moins susceptibles».

38% des Québécois interrogés estiment que «le pire de la crise est derrière nous».

30%, cependant, ont répondu qu’ils pensaient que “nous sommes dans la pire période” en ce moment.

Quel était le fossé entre les francophones et les non-francophones?

Alors que 41,9% des répondants francophones disent croire que le pire est derrière nous, seulement 24,1% des non-francophones ont répondu de la même façon.

36,1% des non-francophones pensent que «nous sommes actuellement dans la pire période de la crise» et 27,7% pensent que «le pire de la crise est encore à venir».

C’est comparativement à 27,8% et 20,2% des francophones, respectivement.

Quel avenir pour le Québec?

Les responsables régionaux et provinciaux de la santé mettent en garde contre une possible «troisième vague» d’infections à Montréal, car la variante B.1.1.7, qui a été identifiée au Royaume-Uni, continue de se propager.

La crainte d’un autre pic de cas a conduit le gouvernement du Québec à retarder le déplacement des régions autour de Montréal vers la zone orange, alors même que les restaurants et les gymnases devraient ouvrir partout ailleurs dans la province.

Maghrébins du Canada
Maghrébins du Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!