Dans une vidéo publiée sur Facebook, l’organisatrice du Festival marocain de Laval accuse des représentants de l’ambassade du Maroc au Canada de corruption et lance une pétition demandant le limogeage de responsables et la mise sous tutelle du Centre culturel marocain de Montréal.

Fatima Maarouf, diplômée en administration de l’éducation de l’Université de Montréal ainsi qu’en marketing de HEC Montréal, rend ses accusations publiques dans une vidéo qui a dépassé les 136 000 vues depuis sa mise en ligne.

Elle dit qu’en 2017, elle a lancé la première édition de son festival en partenariat avec le Centre culturel marocain de Montréal, qui relève de l’ambassade du Maroc au Canada.

Selon ses déclarations dans la vidéo d’environ une heure et demie, elle explique qu’elle a investi son propre argent dans le projet, mais que l’autre partie n’a pas honoré ses engagements, entre autres.

En essayant de récupérer son argent, elle aurait découvert des sociétés écrans et d’autres fictives. Des diplomates lui auraient demandé des pots-de-vin pour avoir accès à ces fonds, qui sont donnés par le ministère en charge des Marocains vivant à l’étranger.

Elle a également accusé des personnes proches de l’ambassade d’avoir tenté de saboter son festival en provoquant des affrontements entre jeunes festivaliers.

Toutes ces accusations et d’autres contre l’ambassadeur du Maroc au Canada et ses collaborateurs, a-t-elle dit, ont été soumises au palais royal du Maroc.

Quant à la pétition, elle n’a pas eu le même succès que la vidéo. Au moment où nous publions cet article, elle avait atteint 120 signatures.

Les réactions sur les réseaux sociaux sont diverses. Certains demandent à Fatima Maarouf de présenter les preuves de ce qu’elle dit. D’autres défendent l’ambassade et déplorent les attaques personnelles.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!