Les taux de divorce augmentent dans le monde arabe, l’indépendance financière des femmes et la nouvelle législation permettant aux femmes de demander le divorce étant les principaux facteurs de cette forte augmentation.

Selon le journal britannique The Economist, les taux de divorce montent en flèche au Moyen-Orient et dans les pays arabes. Près de 50% des mariages au Koweït se terminent par un divorce, une proportion plus élevée qu’aux États-Unis. Et un tiers des mariages aboutissent à un divorce en Jordanie, au Liban, au Qatar et aux Émirats arabes unis.

The Economist a également constaté que les modèles de divorce sont en train de changer, les hommes cessant d’être les initiateurs du divorce dans les pays arabes. Au Maghreb, pendant ce temps, « presque autant de femmes que d’hommes initient une scission », écrit le journal britannique.

L’un des principaux facteurs vraisemblablement responsables de cette forte augmentation des taux de divorce est la procédure de demande de divorce qui devient plus facile pour les femmes, a soutenu The Economist, soulignant : qu’il devient de plus en plus « plus facile pour les femmes égyptiennes de demander le divorce, l’Algérie, la Jordanie et le Maroc a emboîté le pas. »

De plus, les femmes jouissent désormais d’une indépendance financière et ne dépendent plus des hommes pour subvenir à leurs besoins, et les patriarches familiaux et les autorités religieuses sont moins oppressifs et ont moins d’impact sur les décisions de divorce.

Le journal britannique a également souligné que les frais de divorce sont moins chers dans le monde arabe qu’aux États-Unis. Par conséquent, la dissolution du mariage est peu coûteuse pour les deux parties.

Maghrébins du Canada
Maghrébins du Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!