Le dernier indice mondial de qualité de vie pour 2021 a été durement touché par les blocages pandémiques dans les villes du monde entier, et il a fait chuter Toronto et d’autres villes canadiennes dans l’échelle de la qualité de vie, selon le rapport Global Liveability Index 2021 de The Economist.

L’indice de qualité de vie classe 140 villes et est basé sur des données recueillies du 22 février 2020 à mars 2021, par l’Economist Intelligence Unit, la division de recherche et d’analyse de The Economist Group, la société sœur du magazine The Economist. Le rapport a été publié le 9 juin.

Cette année, sans surprise, le score d’habitabilité moyen mondial a baissé de sept points par rapport au score moyen d’avant la pandémie.

« La pandémie a provoqué une énorme volatilité dans notre indice de qualité de vie semestriel, qui classe 140 villes dans cinq domaines : stabilité, soins de santé, éducation, culture et environnement, et infrastructures », indique le rapport.

Cependant, toutes les villes du monde n’ont pas fait face à la pandémie de la même manière. Six des 10 premières villes de l’enquête de mars 2021 se trouvent en Nouvelle-Zélande ou en Australie, où des contrôles stricts aux frontières ont permis aux résidents de mener une vie relativement normale.

Comme les résidents de Toronto le savent, les cas de COVID-19 ont augmenté et les hôpitaux sont devenus débordés, provoquant une série de fermetures, arrêtant de grands rassemblements, annulant des événements, fermant des bars, limitant les achats, les déplacements au gymnase et même les coupes de cheveux.

Certains des plus gros dérapages du classement ont eu lieu à Francfort, Hambourg et Düsseldorf en Allemagne, selon le rapport.

Mais le Canada obtient également une mention

« Des villes canadiennes telles que Montréal, Vancouver, Calgary et Toronto, qui avaient déjà obtenu de bons résultats, ont également glissé », indique le rapport. “Le mouvement à la baisse dans les classements des villes européennes et canadiennes peut être attribué au stress accru sur les ressources de santé pendant la deuxième vague de la pandémie.”

En 2019, Toronto était numéro sept dans le top 10 des villes, mais cette année, nous n’avons pas fait partie du top 10 – atterrissant au numéro 20. Il n’y a eu aucun rapport en 2020 en raison de la pandémie. Montréal a vu l’une des plus fortes baisses de l’indice reculer de 19 places pour se classer au 40e rang.

Le nouveau chef est Auckland. En raison de la fermeture des frontières et du faible nombre de cas de Covid-19 par conséquent, la Nouvelle-Zélande a pu garder ses théâtres, restaurants et autres attractions culturelles ouverts, note le rapport.

Les villes japonaises d’Osaka et de Tokyo se sont classées respectivement deuxième et quatrième, en raison de scores de stabilité toujours élevés. A la troisième place se trouve Adelaide en Australie

Cela ne veut pas dire que c’est la seule référence pour Toronto – il existe plusieurs autres classements qui placent la ville du numéro 98 pour le coût de la vie au numéro 13 dans les meilleures villes du monde.

Maghrébins du Canada
Maghrébins du Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!