Un juge du tribunal québécois qui a refusé de tenir une audience pour une femme de Montréal après que celle-ci ait refusé de retirer son hijab dit maintenant qu’elle est prête à s’excuser pour l’incident, plus de cinq ans après qu’il se soit produit.

En février 2015, la juge Eliana Marengo a refusé d’entendre le cas de Rania El-Alloul. El-Alloul était au tribunal pour essayer de récupérer sa voiture mise à la fourrière.

“A mon avis, vous n’êtes pas habillée convenablement”, a déclaré Marengo à El-Alloul à l’époque. Le juge a déclaré que le tribunal était un espace laïque et qu’aucun symbole religieux ne devait être porté par ceux qui s’y trouvaient.

Marengo a comparé le hijab à un chapeau et à des lunettes de soleil, disant qu’elle n’entendrait pas non plus une affaire de quelqu’un qui les porterait.

Une longue bataille juridique

Marengo s’est battue contre la plainte disciplinaire devant les tribunaux pendant des années, contestant même à un moment donné l’autorité du conseil pour entendre la plainte.

Après une demande de l’équipe juridique qui assiste El-Alloul, la Cour d’appel du Québec a rendu en 2018 un jugement réaffirmant que le code vestimentaire des tribunaux du Québec n’interdit pas le port du foulard s’il constitue une croyance religieuse sincère et ne nuit pas à l’intérêt public.

El-Alloul a elle-même déposé une plainte officielle auprès du conseil après l’incident, mais celle-ci a été rejetée en raison d’un vice de forme.

Cependant, des dizaines d’autres plaintes ont été acceptées, et le conseil a convoqué un panel spécial de cinq juges pour examiner l’affaire.

El-Alloul a refusé de commenter les derniers développements.

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!