Synopsis

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena, un jeune délinquant, tombe, dès son arrivée, sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses, dirigé par César Luciani qui le contraint d’assassiner Reyeb, un détenu s’apprêtant à témoigner contre eux.

Il devient dès lors le protégé et le larbin de Luciani qui contrôle un ensemble de trafics, en prison, grâce à des surveillants soudoyés. Il finit par gagner la confiance de Luciano qui lui confie alors des missions de renseignements et de transmission d’informations avec l’extérieur.
Malik construit en parallèle son propre réseau en prison en s’incrustant dans le clan des « barbus » (surnom donné aux détenus musulmans) et d’un gitan ; en parallèle, il continue de travailler pour Luciani, par crainte d’éventuelles représailles..
Quand il finit de purger la moitié de sa peine, Malik obtient, grâce à Luciani, des permissions de sortie pour organiser les affaires mafieuses du corse à l’extérieur. Malik voit alors son impact grandir sur Luciani, dont l’influence s’amenuise, en prison, sous l’effet de la montée en puissance des groupes religieux musulmans.
Luciani, trahi dans ses affaires à l’extérieur, essaie de reprendre son pouvoir en éliminant des concurrents. Il confie la mission à Malik. Mais Malik, désormais, ne court que pour ses propres intérêts.

Analyse du film

Ce film décrit avec précision le parcours initiatique d’un jeune délinquant qui, durant ses six ans de prison, finit par devenir, grâce à l’expérience et à la maturité acquises, un caïd de la mafia.
Il fournit, également, une description réaliste de l’univers carcéral, en France, dont il dévoile la vétusté des locaux, la surpopulation et les nombreux trafics qui s’y déroulent.
Il décrit également le communautarisme qui sévit dans les prisons à tel point que la sécurité individuelle des détenus ne peut être garantie que par leur adhésion à un groupe. C’est ainsi que Malik, en prison, est passé du groupe des corses au groupe des musulmans et ce n’est qu’à l’extérieur qu’il a pu agir, de manière suffisamment autonome.
Cette œuvre constitue un hommage rendu au courage des individus qui luttent pour sortir de leurs conditions défavorables. Malik, à son arrivé en prison, est seul et démuni et évolue dans un environnement violent et sans pitié. Mais, grâce à son abnégation et son intelligence, il réussit à éviter tous les écueils, apprend vite et se forge une carapace solide pour s’en sortir.
Le scénario relativement simple génère une histoire passionnante qui tient le spectateur en haleine du début à la fin.
Malik est assimilé à un prophète parce qu’il décrit un nouveau type de gangster qui vient révolutionner le monde de la mafia.

Fiche technique

•Titre : Un prophète
•Réalisation : Jacques Audiard
•Scénario : Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Nicolas Peufaillit et Abdel Raouf Dafri
•Producteurs : Pascal Caucheteux, Marco Cherqui et Grégoire Sorlat
•Directeur de production : Martine Cassinelli
•Distribution : Celluloïd Distribution (France)
•Pays d’origine : France
•Durée : 149 minutes
•Date de sortie : 26 août 2009

Distribution

•Tahar Rahim : Malik El Djebena
•Niels Arestrup : César Luciani
•Adel Bencherif : Ryad
•Hichem Yacoubi : Reyeb, la première « mission » de Malik
•Reda Kateb : Jordi, le gitan

Maghrébins du Québec et Canada
Maghrébins du Québec et Canada

Maghrebins.ca est un portail dédié à informer la communauté maghrébine au Québec et au Canada. Conçu pour servir un bassin de plus de 210 000 maghrébins. Celui-ci comprend et réunit des marocains, des algériens, des tunisiens et bien d’autres communautés!